L’oeil du Labyrinthe

L’oeil du Labyrinthe


…Me voilà dans un couloir. Avec des portes. Il fait chaud. Je ne vois pas la fin.

J’ouvre une porte. Elle donne sur une pièce aveugle. Peut-être carrée. Je la prends.

Une autre pièce. Aveugle aussi. Même lumière. Porte sur la gauche. Je l’ouvre.

Porte en face. Même décor. Idem pour la salle. Combien? Beaucoup trop. Je m’arrête.

Le sol est en parquet. Sombre. Les murs oranges. Chauds. Lumière tamisée. D’où vient cette lumière? Au plafond, rien. Pas de luminaire. Pas de source. Rien.

Je fais trois pas, rien. Pas un bruit. Pas même un grincement de parquet. Personne. Nulle part. Étrange

Je reviens sur mes pas. La porte est restée ouverte. Rien que cette pièce aveugle. Comme les précédentes. Comme la suivante.

Je continue. Droite. Gauche. Droite. En face. Je marque la porte. Avec un stylo.


Un stylo? Le mien, sans doute. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je continue.

Gauche. Droite. Gauche. Gauche. Droite. En face. J’examine la porte. Une marque. Au stylo. Je suis déjà passé par ici. Je fais une deuxième marque.

J’ouvre la porte suivante. Un homme. De dos. Il ouvre la porte d’en face. J’entre. Il sort. Je me précipite sur la porte. J’entre. Quelque chose cloche. … huit, neuf marques. Ce n’est pas ma porte. Je l’ouvre. L’homme ouvre déjà la suivante. Je crie. Il se fige.

Je me retourne. Un autre est derrière moi. Retourné. Sa main sur sa tempe. Je sens mes doigts me gratter la pommette.

Il s’éveilla dans un sursaut.

Fin de l’épisode…

Chers laborantins, laborantines, voici ma ponte cette semaine. L’espère que ça vous a plu, et pour continuer dans la joie et la bonne humeur après cet intermède psychédélique, le prochain défi du mardi sera l’oeuvre de Stéphane. Avec comme sujet, les hommes en pain d’épice, douceur du palais ou acte manqué de cannibalisme?

2 avis sur “L’oeil du Labyrinthe

Laisser un avis bienveillant

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>